Comment le comportement des consommateurs change-t-il en ces temps de coronavirus ?

La quarantaine, l'auto-isolement, le confinement et d'autres formes de distanciation sociale ont été introduits dans pratiquement tous les pays du monde. Il est recommandé ou obligatoire de rester à la maison. En seulement quelques semaines, cette épidémie a changé le comportement humain dans le monde et a affecté les relations sociales. 

Le phénomène de polarisation

Le phénomène de polarisation (c’est-à-dire la division en deux groupes fortement contrastés) s'intensifie en temps de crise1, au niveau financier ou politique. C’est notamment le cas en ces temps de coronavirus.
Le New York Times² prévoit une augmentation des divorces dûs au Covid-19 suite au nombre de divorces qui a fortement augmenté en Chine alors que la crise s'estompe là-bas. En même temps et à l'autre extrême, le journal s'attend à une vague de bébés dûs au Covid-19 et à une nouvelle génération d’ « adolescents-quarantaine » en 2033.

Une autre grande polarisation qui est visible pendant la crise actuelle est d’être en forme ou de se laisser aller. Étant donné que presque toutes les activités sociales ont été retirées de l'agenda, il reste beaucoup de temps libre. Une façon de passer ce temps libre est de manger énormément en regardant des séries et des films. Netflix, YouTube et d'autres fournisseurs de divertissement en ligne ont vu leur utilisation augmenter à des niveaux tels qu'ils ont décidé de réduire la qualité de la diffusion pendant au moins un mois pour empêcher Internet de tomber en panne sous la pression d'une utilisation sans précédent3.
D'un autre côté, les ventes d'équipements de fitness ont explosé. Des retards dans la livraison de ces produits ont été signalés tant aux commerces en ligne qu'aux commerces spécialisés dans les articles de sport. Dans des pays comme la Belgique, où les sports de plein air sont encore autorisés, les parcs urbains et les forêts sont souvent surpeuplés de gens qui marchent, font du jogging ou du vélo.

Rester en forme ou se remettre en forme dans le cadre d'un mode de vie sain est primordial, surtout maintenant. À ce sujet, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a écrit le 23 mars 2020 dans une note informative sur le Covid-19 et les maladies non transmissibles :   « Un mode de vie sain améliorera le fonctionnement de toutes les fonctions corporelles, y compris l'immunité. Manger sainement, avec beaucoup de fruits et légumes, rester physiquement actif, arrêter de fumer, limiter ou éviter la consommation d'alcool et dormir suffisamment sont des éléments importants d'un mode de vie sain. »

En plus d'être actif, avoir une alimentation saine fait partie d'un mode de vie sain. La déclaration de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) est claire :  « Bien qu'aucun aliment ou complément alimentaire ne puisse prévenir l'infection au Covid-19, le maintien d'une alimentation saine est un élément important pour soutenir un système immunitaire fort. »

En savoir plus sur la façon dont Puratos affronte le Covid-19

Même avant l'épidémie de Covid-19, les consommateurs ont adopté une approche proactive en modifiant leur alimentation pour rester en bonne santé et maintenir un bon système immunitaire. 53% des consommateurs mondiaux ont déjà changé leur alimentation et leur mode de vie pour améliorer leur système immunitaire4. Les changements alimentaires les plus courants apportés par les consommateurs avant la crise sont:

  • Manger plus de fruits et de légumes frais (63%)
  • Augmenter l'apport en protéines (62%)
  • Réduire la consommation de sucre (56%)
  • Augmenter l’apport en vitamines et minéraux (40%)

Pendant la crise, les gens ont de nouveau changé leurs habitudes d'achat de nourriture : comme prévu, ils ont augmenté les achats de produits alimentaires, tels que les aliments en conserve. Beaucoup moins attendu, les options à base de plantes connaissent également une forte augmentation des ventes. C’est le cas pour le lait d’avoine (croissance de 347% PY US par rapport à l’année passée aux USA), les substituts de viandes (+206% PY US) et les produits probiotiques (par exemple, +10% aux Etats-Unis par rapport à l'année passée pour les ventes de kombucha). En revanche, les ventes de fruits et légumes frais ont diminué (pommes -3% aux Etats-Unis par rapport à l'année passée, céleri -19% aux Etats-Unis par rapport à l'année passée), ce qui pourrait être lié à la fois à la rareté et à la périssabilité de ceux-ci.

http://www.fao.org/3/ca8380en/CA8380EN.pdf
5 Nielsen

6 FMCG Gurus

Comment sera la situation après le Covid-19 ?

Comment vont évoluer les habitudes d'achat des consommateurs après la crise du Covid-19 ? Seul le temps nous le dira, mais sur base de l'expérience en Chine, nous nous attendons à ce que les habitudes d'achat adoptées pendant l'épidémie aient un impact durable sur les consommateurs 5: les consommateurs se focaliseront probablement plus sur les étiquettes nutritionnelles pour rechercher des aliments plus sains ou s’appuieront sur les applications d'achat en ligne qu'ils ont découvertes pendant cette période.

En attendant, découvrez quelles habitudes quotidiennes vous pouvez garder, améliorer ou arrêter pour améliorer votre santé et votre bien-être personnels dans cet article.